• Le passage dans le tunnel

    Le passage dans le tunnel

    Peinture de BOSCH Hieronymus (1453–1516)

     

    Le passage dans le tunnel



    "Nous aimerions vous parler de ce que vous appelez la mort et que nous appelons la vie. Nous n’en avons pas parlé depuis longtemps, et nous le jugeons maintenant nécessaire pour vous donner davantage d’explications, pour que vous compreniez beaucoup mieux le processus du passage.

    Tout le monde a entendu parler du tunnel et de la lumière au bout du tunnel. Ce n’est pas toujours ainsi que cela se passe.

    Le passage dans le tunnel peut être fulgurant ou relativement long en fonction des âmes et leur évolution, et surtout en raison de leur attachement très profond à la troisième dimension  et aux êtres du plan de la Terre qu’elles ont quittés.

    Certains êtres sont très attachés à leurs biens matériels, à tous ceux qu’ils ont aimés (l’Amour les relie pourtant pour l’éternité) ; leur tristesse est profonde et ils ne veulent pas quitter le plan de la Terre, même s’ils n’ont plus de corps. Ils sont dans ce tunnel mais n’avancent pas ; au bout, ils voient la lumière mais sont beaucoup plus attirés par la lumière très faible du plan de la Terre qu’ils viennent de quitter. Ils sont donc un peu perdus et souvent malheureux.

    C’est pour cette raison que dans les religions, dans les traditions, il a souvent été demandé de prier pour les âmes en partance afin qu’elles puissent aller le plus rapidement possible vers la Lumière et sur les plans qui sont les leurs, afin qu’elles ne traînent pas dans les limbes, afin qu’elles ne traînent pas sur les plans intermédiaires.

    Pour tous ceux qui ont fait un cheminement spirituel, le passage se fait de façon totalement différente. Si la personne qui a quitté le plan de la Terre s’est libérée de tous ses attachements excessifs, si elle a totalement accepté son départ sur les plans de lumière, si elle se détache rapidement des êtres qu’elle a aimés, le tunnel n’existe pratiquement pas.

    Une magnifique lumière se présente devant l’âme qui a quitté le plan de la Terre, la porte dont nous vous avons souvent parlé. La porte qui sert de passage entre les deux mondes est souvent une porte de lumière blanche et non de lumière dorée. La lumière dorée sert d’une autre manière.

    Donc l’âme se présente devant cette porte, et souvent, lorsqu’elle a quitté la densité, et avant qu’elle ne la franchisse, les âmes de ceux qu’elle a aimés et ses guides viennent l’accueillir. Dès que l’âme a quitté le corps, elle se retrouve entourée d’êtres qu’elle a aimés lors de multiples vies, mais pas forcément sur cette Terre. Ces êtres l’accompagnent jusque devant cette porte de lumière blanche.

    Son passage a lieu dans la joie car elle ne se retourne pas ; elle avance dans la sérénité, dans l’Amour et dans la confiance vers sa nouvelle destinée. Pendant un certain laps de temps elle n’éprouve même plus d’attachement pour ceux qu’elle a quittés ; elle est toute dans l’attention de ce qu’elle devient. Ensuite, lorsqu’elle a passé la grande porte de lumière blanche, lorsqu’elle est sur son nouveau plan d’existence, dans sa nouvelle vie, elle peut se retourner, elle peut voir, aimer et protéger tous les êtres qu’elle a laissés dans l’ancienne vie.

    L’âme est paisible et sereine. Il n’y a plus de manque, de souffrance, et même parfois, pour certaines âmes, de désespoir d’avoir quitté le plan de la Terre.

    C’est ainsi que cela se passera pour tous ceux qui ont fait un cheminement et qui doivent passer cette porte de lumière blanche, à la seule condition qu’ils ne se retournent pas.

    Nous n’allons pas faire l’histoire car ce n’est ni le lieu ni le moment, mais lorsqu’Abraham a été contacté par des êtres lumineux qui sont venus, d’une certaine manière, détruire Sodome et Gomorrhe, ils ont dit à Loth et à son épouse qui ne pouvaient pas comprendre ce que cela voulait dire : « ne vous retournez pas ».

    C’était un symbole et non la réalité. Cela voulait dire : ne vous retournez pas lorsque vous quitterez le plan de la Terre, car si vous vous retournez vous serez attirés par ceux que vous avez laissés et qui sont dans la souffrance, parfois dans le désespoir, et vous aurez beaucoup plus de mal à franchir la magnifique porte de lumière blanche. 

    Bien évidemment, l’épouse de Loth n’a pas été transformée en pierre ! Elle a gardé son attachement pour la planète Terre et n’a pas pu accomplir son plan d’évolution dans une autre dimension. Beaucoup de ce qui vous a été donné dans les écritures fait partie de la symbolique, mais pour les êtres qui vivaient sur ce monde il y a plusieurs milliers d’années, il fallait qu’il en soit ainsi ! Nous ne disons que cela ne s’est pas passé de cette façon, mais là n’est pas la question.

    Nous vous donnons cet exemple pour bien vous faire comprendre que lorsque vous êtes engagés sur le chemin du retour il ne faut pas vous retourner ; il faut avancer dans l’Amour et dans la confiance, car si vous vous retournez au moment de passer la porte et si vous voyez la souffrance de ceux que vous avez laissés, et malgré l’aide des âmes qui vous entourent, vous aurez beaucoup de mal pour franchir cette porte. Certes vous la franchirez à un certain moment, mais vous resterez devant elle pendant des moments précieux qui vous auraient permis d’être de l’autre côté dans le bonheur, dans la sérénité et dans l’Amour.

    Que se trouve-t-il derrière cette porte ?

    Derrière cette porte se trouve un lieu que nous allons appeler un sas. Dans ce lieu, se trouvent énormément d’âmes qui sont dans la joie, dans la sérénité et dans l’Amour, et qui sont infiniment heureuses d’accueillir le nouvel arrivant.

    L’âme du nouvel arrivant est dirigée vers le lieu de sa future vie. Si elle a beaucoup souffert dans son corps au travers d’un accident ou d’une longue maladie, elle sera dirigée vers ce que nous pourrions appeler un « hôpital de Lumière », afin que toute la souffrance qui est imprégnée en elle soit dissoute et qu’elle puisse recréer son futur corps énergétique avec l’aide des Etres de Lumière.

    Tout se fait d’une façon très agréable pour l’âme. Il n’y a pas de souffrance du départ de la Terre, et petit à petit une joie immense l’imprègne ; elle oublie totalement tout ce qu’elle a pu vivre, qu’elle a été et ce qu’elle a connu avant. Elle se reconstruit dans l’Amour, dans la Sagesse, dans une vibration extrêmement haute. »

    Ils me montrent ce lieu, mais je ne sais pas si c’est une image ou la réalité. Il y a un dôme extrêmement lumineux sous lequel se trouvent des couches, des sortes de lits sans couvertures sur lesquels sont allongés beaucoup d’âmes. Du sommet de ce dôme est projetée sur elles une lumière très fluctuante qui a toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

    Elles restent dans ce lieu un certain temps. Mes frères de Lumière ne me précisent pas la durée parce que le temps n’a aucune existence là où se trouvent les âmes et là où ils se trouvent.

    « Lorsque les âmes qui étaient en grande souffrance se « réveillent », en quelque sorte, elles retrouvent un nouveau corps, et à ce moment-là on leur donne accès à ce qu’elles ont été, à toutes les expériences qu’elles ont vécues. C’est comme si on leur montrait le livre de leur vie, avec les choses positives et les choses négatives, car dans une vie elles ont vécu plusieurs expériences de joie, de souffrance, de tristesse et de peur. A ce moment-là, les êtres qui ont aidé à la création de ce nouveau vêtement lui demandent :

    « Que penses-tu de ce qui a été ta vie ? Penses-tu avoir convenablement géré toutes tes expériences ?

    Ne porte aucun jugement sur tes actes, sur la façon dont tu as aimé, sur la façon dont tu aurais pu aimer et sur celle dont tu n’as pas aimé ! Regarde, tout simplement, défiler tout ce que tu as pu être avec tes émotions, tes manquements. Ensuite, toi seule fera le bilan. Nous ne pouvons pas le faire, c’est toi qui fera le bilan de ta vie, et tu verras les points faibles, ce que tu aurais pu mieux faire, là où tu aurais pu avoir plus d’Amour, plus de tolérance, plus de compréhension ».

    A la fin de ce cycle, il sera donné un immense cadeau à toutes les âmes, parce qu’à côté des Etres de Lumière et de l’âme qui voit défiler sa vie, il y a ce que vous appelez les Seigneurs du Karma, ceux qui gèrent les expériences.

    Il n’y aura plus de karma puisqu’il n’y aura plus de troisième dimension ! Alors les expériences qui n’auront pas été totalement réussies ne seront pas pénalisées par ce que vous appelez la loi de cause à effet, car les âmes qui seront dans ce lieu, devant leur propre vie, auront compris tellement de choses ! Elles seront certaines de plus refaire les erreurs qu’elles ont faites dans la densité. Elles comprendront aussi que vivre dans la densité n’est pas toujours facile et que, quoi que puisse être l’âme, et même si elle est très évoluée, elle peut toujours faire des erreurs.

    Les Seigneurs du Karma tiendront compte de tout ce qu’auront pu expérimenter les âmes depuis leur création. Il ne sera plus statué sur une vie, il sera statué sur les centaines, voire les milliers de vies qu’elles auront vécues, et le bilan sera effectué sur la totalité des expériences vécues. A ce moment les âmes seront dirigées dans telle ou telle direction pour aider.

    Certaines désireront partir et ne plus revenir dans l’environnement de la Terre. Elles partiront très loin, suivant leur désir, leur destinée et leur appartenance.

    Le travail sera très important pour celles qui auront choisi d’aider toutes les âmes en partance de la Terre ; les âmes qui ont formulé le désir de recevoir les âmes en partance de la Terre pour aller sur les plans de Lumière seront assistées par les Etres de Lumière.

    Elles viendront chercher, au sortir de leur vie terrestre, celles des êtres qui ont encore énormément d’attachement pour la Terre, qui ont beaucoup de mal à quitter leur argent, à quitter ceux qu’ils ont profondément aimé ou tout simplement leur vie. Il sera cependant très difficile pour ces âmes de traverser le tunnel pour aller vers la Lumière, car elles auront encore trop d’attirance pour la Terre ; elles se retourneront, donc le travail sera beaucoup plus difficile pour ceux qui aident.

    C’est pour cette raison que ceux qui sont restés sur Terre devront beaucoup prier pour que ces âmes aillent vers la Lumière, prier même pour des inconnus, pour tous ceux qui quittent le plan de la Terre, parce que vous ne savez pas s’ils passeront le grand tunnel ou s’ils iront très rapidement vers la porte de lumière blanche (le passage peut être très court ou beaucoup plus long).

    Ceux qui traverseront le tunnel n’iront pas dans le même sas, dans la même « région » de l’astral, (bien que le mot « astral » ne soit pas tout à fait le mot qui convienne mais que nous utiliserons pour votre compréhension). Ils seront pris en charge et, d’une certaine manière, éduqués. On leur expliquera où ils sont, on leur dira qu’ils n’ont plus de corps ; certains se révolteront et ne voudront pas le comprendre. Le travail sera beaucoup plus difficile pour les âmes qui viendront accueillir ceux qui ont encore un grand attachement pour le plan de la Terre. Petit à petit, avec l’aide reçue, le détachement diminuera et le travail se fera.

    C’est pour cela que vous, humains, avez aussi un rôle important à jouer, parce que depuis le plan de la Terre vous pouvez aider tous ceux qui partent, tous les inconnus, tous ceux qui sont un peu perdus. Lors de vos prières et avec Amour, vous pouvez projeter la Lumière sur eux afin qu’ils traînent beaucoup moins longtemps dans les endroits un peu tristes, un peu gris, afin qu’ils aillent le plus vite possible sur leur nouveau plan d’existence.

    De toute façon, toute l’humanité devra passer par une porte. Le passage dans la dimension supérieure se fera toujours par une porte, mais pas de la même manière pour chaque âme ».

    Ils me disent encore ceci concernant les âmes qui auront franchi la porte de lumière blanche :

    « Il leur sera donné la possibilité de retourner très rapidement sur la Terre de cinquième dimension et de s’y stabiliser pour accueillir tous les êtres qui transiteront et qui se trouveront pratiquement directement dans cette dimension. Ils n’auront pas à passer par le corps qu’ils laisseront sur la Terre. Ils passeront par la transformation structurelle de leur corps.

    Nous ne vous parlerons pas de cela, car se serait susceptible de créer chez vous des peurs inutiles et surtout de l’incompréhension. Sachez que s’il y a transition, et il y aura transition, tout sera différent, et ce qui existe actuellement en troisième dimension ne sera plus tel qu’il est actuellement.

    C’est pour cette raison que pendant tant et tant d’années nous avons été proches de vous ; c’est pour vous familiariser avec ce qui vous attend de l’autre côté, et c’est également pour vous réveiller que mois après mois nous avons été présents auprès de vous, que nous vous avons enseigné.

    Vous avez beaucoup oublié, mais à force que les choses vous soient répétées, elles s’imprègnent en vous, elles prennent forme et seront d’une grande utilité au moment opportun ; nous disons bien « d’une grande utilité au moment opportun », quel que puisse être ce moment ».

    Ils me disent :

    « Il est important que vous fassiez un travail de projection de Lumière et d’Amour sur toutes les âmes qui quittent le plan de la Terre ».

    Ils me montrent des petites énergies plus ou moins lumineuses. Ce ne sont pas des sphères, leur forme est plus allongée que celle d’une sphère.

    Imaginez que vous voyez des centaines et des milliers d’âmes que vous voyez comme de petites énergies. Créez un grand chemin de lumière dorée, et par votre Amour, par la Lumière émanant de votre Divin, vous dirigez toutes ces âmes vers ce chemin d’Amour et de Lumière. Projetez votre conscience sur ces âmes.

    Faites comme si vous étiez un berger qui désire rassembler ses moutons pour les remmener chez eux. Si vous voyez des âmes éparses, ramenez-les vers la Lumière.

    Lors de vos méditations, pensez souvent à envoyer de la Lumière et de l’Amour à toutes les âmes qui quittent le plan de la Terre afin qu’elles ne se retournent pas, qu’elles n’éprouvent pas de souffrance et qu’elles aillent le plus vite possible chez elles, sur leur nouveau plan d’existence, dans leur nouvelle demeure".


     

    Le passage dans le tunnel

     

    "Nous allons vous enseigner sur les âmes qui quittent le plan de la Terre. Nous vous avons déjà donné un enseignement à ce sujet, mais nous allons le compléter.

    Vous savez que sur ce monde de troisième dimension il y a des niveaux de conscience très différents. Pour vous en donner un petit aperçu, nous disons qu’il y a des niveaux de conscience qui peuvent aller de un à mille ; il y a de toutes jeunes âmes qui doivent expérimenter des choses difficiles et passer par des comportements extrêmes que vous pourriez totalement réprouver.

    Il y a également, incarnées en ce moment sur ce monde, des âmes qui ne lui appartiennent pas du tout, mais qui ont désiré venir expérimenter la matière avant la grande transition. Parmi ces âmes il peut y avoir des âmes très élevées venant des plans de Lumière et n’appartenant pas à votre monde ainsi que des âmes venant de mondes en évolution. Celles-ci doivent apprendre et subir davantage la loi de cause à effet.

    Avant, nous disons bien « avant », lorsque les âmes quittaient le plan de la Terre et la densité, elles allaient toutes dans des lieux qui étaient fonction de leur niveau de conscience.

    Dans certains endroits se trouvaient, et se trouvent encore pour peu de temps, des âmes ayant vécu plusieurs existences qui n’ont jamais voulu s’amender ; elles ont commis ce que vous appelez des exactions et que nous considérons comme des leçons mal comprises et mal apprises.

    Lorsque de telles âmes quittent les plans de la Terre, elles sont souvent perdues dans les limbes ; il faut beaucoup de dévouement aux âmes qui sont dans la Lumière pour aller les éclairer, aller les chercher et les mener sur les plans où elles doivent comprendre et continuer leur évolution hors de la matière.

    Parmi les âmes qui n’ont jamais voulu s’amender, il y a des âmes que nous pourrions définir comme« irréductibles », des âmes qui se complaisent totalement dans des énergies d’involution. A ces âmes-là il a été donné x et x possibilités de comprendre et d’aller vers la Lumière ; désespérément, elles préfèrent servir tout ce qui est inférieur. Il faut donc que ces âmes passent par des plans très difficiles que vous pourriez appeler « plans du bas astral ». Il n’y a que dans la souffrance qu’au bout d’un moment elles peuvent comprendre et se transformer. Celles qui ne veulent réellement pas se transformer sont « refondues » dans le Tout. D’une certaine manière, elles doivent renaître en tant qu’âmes, bien qu’en fait ce soit plus compliqué que cela. 

    Même l’âme la plus sombre a en elle une particule de Dieu, puisque tout émane de Lui. Cette âme ne tient pas compte de sa partie divine bien qu’elle lui soit reliée. Elle est beaucoup plus attirée par ce qui correspond à la densité que par ce qui correspond à la divinité ; elle est donc refondue dans le Tout. La partie divine retourne à la Source pour recommencer un périple sur divers plans ou diverses planètes. Cependant, cela arrive assez rarement.

    Nous allons parler des personnes qui n’ont, soi-disant, fait aucun chemin spirituel (nous n’aimons pas ce terme mais nous continuons à l’employer pour votre compréhension) ; ce sont des personnes qui ont beaucoup d’Amour dans le cœur et qui font partie d’une grande masse d’âmes expérimentant dans la matière.

    Elles se retrouvent sur un plan très agréable qui correspond beaucoup à celui qu’elles ont quitté. Elles peuvent retrouver des paysages plus ou moins magnifiques en fonction du sous plan où elles se trouvent. (Il vous arrive souvent de parler de plans que vous nommez le « moyen astral » ; ce ne sont que des termes, car dans le moyen astral il y a plusieurs sous plans). Elles peuvent y retrouver des personnes qu’elles ont aimées, et surtout, pour être heureuses, elles peuvent se recréer, par l’esprit, la famille qu’elles ont aimée sur Terre. Une âme qui, sur Terre, a eu le profond désir d’avoir une grande maison ou un château peut se les recréer, puisque la pensée peut tout créer et que le monde de l’astral est, par excellence, le monde de la création par la pensée.

    A partir du moment où, lorsque vous êtes encore dans la matière, vous avez bien défini l’endroit où vous désirez aller et que vous vous êtes donnés la peine de vous transformer jour après jour, vous allez dans des lieux très lumineux. Tous ceux qui ont parcouru un chemin de compréhension d’eux-mêmes, de lâcher-prise, de sagesse et d’Amour seront projetés dans les lieux qui correspondent à leur désir profond, c'est-à-dire que ceux qui ont réellement besoin d’un monde d’Amour, de sagesse, de paix et de fraternité, seront dirigés pour un temps vers le monde désiré qui, d’une certaine manière, est un monde d’esprit et non de matière ».

    J’essaie de bien expliquer à quoi correspond le monde de l’esprit en comparaison avec celui de la matière ; ils me montrent beaucoup d’images, et ce que je vois ressemble étrangement au monde de la terre avec des humains qui s’occupent, des maisons, des paysages et des animaux, tous créés par la pensée.

    « Les êtres qui sont sur ces plans-là sont heureux, mais auprès d’eux se trouvent des enseignants qui, petit à petit, leur font comprendre qu’il faut qu’ils aillent plus loin, plus haut. Ces êtres comprennent que le lieu où ils se trouvent n’est que création de la pensée, et que plus haut ils trouveront des êtres beaucoup plus lumineux, qu’ils pourront également se réaliser et continuer leur évolution. Ce sera un deuxième palier par rapport au plan où ils se trouvent. Ils sont donc dirigés vers une autre fréquence vibratoire, sur un autre plan. Chaque fois que ces âmes peuvent comprendre, accepter ce qu’elles sont en réalité, elles montent un palier, une fréquence vibratoire supplémentaire.

    Il fallait, nous disons bien  "il fallait" que certaines âmes retournent sur le plan de la matière pour bien comprendre ce qu’elles n’avaient pas tout à fait assimilé et expérimenté, afin d’être projetées encore plus haut sur les plans de l’astral supérieur.

    Comme nous vous l’avons dit il y a quelques temps, avec la transition l’astral tel qu’il est n’existera plus. C’est pour cette raison qu’il y a quelques temps nous avons parlé du sas qui sert à orienter les âmes vers tel ou tel endroit, tel ou tel niveau qui correspondent à leur future transformation, à leur future mission et également à leur futur devoir d’apprentissage et d’évolution.

    Au niveau de la transition, votre planète sera bien évidemment différente, et il n’y aura plus ce que nous pourrions appeler de dimension d’attente, dimension assez difficile, car toutes les âmes qui s’y trouvent savaient (puisque maintenant cela se termine) qu’elles devraient inéluctablement retourner dans la densité.

    Pour les âmes qui commençaient réellement à s’éveiller et à comprendre, le retour dans la densité était très difficile et très pénible. Elles n’auront plus cela à accomplir. Elles seront dirigées vers de nouveaux mondes, vers de nouvelles dimensions.

    Certaines reviendront sur Terre, mais ce ne sera plus la Terre que vous connaissez, ce sera celle de l’âge d’or, celle qui aura réellement retrouvé son équilibre parfait et l’Amour de tous les êtres qui vivront sur elle et en elle. Tout vivra en harmonie parfaite, les divers règnes, les humains ou même l’entité Terre qui sera en harmonie avec toute vie sur elle et en elle. Il y aura réellement fusion dans l’harmonie et dans l’Amour, et chacun donnera à l’autre le maximum de lui-même.

    L'école de la Terre va totalement fermer ses portes parce qu’elle ne sera plus utile pour l’évolution et parce que la Source en a décidé ainsi. Il n’y aura plus d’école de souffrance !

    Toutes les âmes qui n’auront pas pu faire le grand saut alors que cela leur était accessible dans la densité continueront leur vie dans un autre univers, sur des planètes de troisième dimension beaucoup moins difficiles".

     

    Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
    • qu'il ne soit pas coupé
    • qu'il n'y ait aucune modification de contenu
    • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
    • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu


    « La revue de l'au-delà - Le site et la revueEntretien de Jean Prieur par Olivier Germain-Thomas »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : ,