• Jean Pernin témoigne sur l’existance de l’après vie de son fils

     

     

    Jean Pernin est originaire de Bourgogne. Né à Nuits St Georges, il réside à Roanne (Loire). C’est dans cette ville qu’il rencontra la plus terrible des épreuves avec la disparition brutale de son fils Olivier, âgé de 21 ans. C’était le 8 juin 1995. Mais avec l’intense douleur de la mort, surgit comme par miracle l’espérance en une vie après, grâce aux signes très concrets et messages de son fils, qu’il reçut abondamment dans l’année qui suivit.

    C’est dans ce contexte de communication avec l’au-delà que Marie-Madeleine Jacob, résidant à Douai (Nord), sa ville natale, lectrice « par hasard » du livre de Jean Pernin, se mit en relation avec lui en octobre 2003. Elle désirait, comme tant d’autres parents, recevoir à son tour des messages de sa fille Léa, décédée un an plus tôt à l’âge de 8 ans.

    L’espoir fut de nouveau au rendez-vous. Ces enfants disparus mais toujours très présents, entourés de nouveaux amis dans cette vie nouvelle, confièrent à leurs parents une noble mission. Jean et Marie-Madeleine, relais de l’autre monde, en totale confiance avec leurs enfants-guides, combattent désormais ensemble avec détermination l’orgueil, l’incrédulité et le mensonge : Cancers de notre temps.

    Rose et Or est notre Monde, nous dit Olivier, messager accompagné de ses compagnons de Lumière. Un Monde de Vermeil..., ajoute Léa.

     

    Olivier et ses amis de l'au-delà : Norbert, Pascale, Roger, Léa, Benjamin, Pascal, Vincent... vous réservent des surprises de taille, notamment :

     

    Le suicide n'est pas toujours un acte de désespoir... 

     

     La VRAIE VIE, c'est la Nôtre...

     

     Logique humaine et terrestre, où es-tu ? Que nous as-tu appris ? Pourquoi tant de méprise et d'incompréhension ?

     

     Soyez humbles, lecteurs, et acceptez d'être conquis.

     

      Pardonnez notre sens de l'effroi et laissez-vous porter jusqu'à la dernière ligne. La mort n'est qu'une transition, un épiphénomène, un simple changement d'état.

     

      La mort n'est pas une inconnue. Vous l'avez déjà vécue mais n'en avez gardé, pour la plupart, aucun souvenir. La mort est le plus beau moment de la vie, c'est la grande renaissance, c'est la libération. 

     

     Ne soyez plus inquiets pour votre avenir. Quelles que soient les difficultés auxquelles vous êtes confrontés, gardez une confiance inébranlable en la vie.

     

    ROSE et OR est notre monde : un monde de Vermeil, un monde de Merveilles, un monde de Soleil, un monde de Magie où tout se transforme, un monde Somptueux où l’Amour se nourrit de l’Amour, où la Vie se nourrit de la Vie, où la Haine se nourrit également de la Haine, et où la Mort se nourrit enfin de la Mort.


     

    OUI, tous ces états... tous ces sentiments existent dans notre monde. Soyez-en bien conscients et sachez que l'un ou l'autre vous sera réservé selon le chemin que vous aurez parcouru sur cette Terre, et le nombre d'étapes que vous aurez franchies !



      

    Planète, réveille-toi. 

    J'ai reçu ce message le samedi 5 octobre 2002, chez des amis. Nous étions sept autour de la table, les meubles de l'admirable pièce qui nous accueillait ont craqué à plusieurs reprises au cours de la soirée. Comme à l'habitude, la présence de mon fils Olivier et de ses amis était forte. D'ailleurs, un souffle frais caressa le visage de quatre d'entre-nous durant quelques minutes, ce qui est un signe caractéristique de profonde gratitude et d'encouragement.
    Je porte à votre connaissance le texte recueilli. Il s'inscrit dans le droit fil des messages précédents, et apporte de nouveaux éclairages...


     L'ensemble lumineux qui vous entoure vous salue. Même si nous sommes invisibles, sachez que nous sommes très nombreux autour de vous. Nous assistons à vos conversations et sommes heureux de vous entendre élucubrer sur votre monde.

    Mes amis, poursuivez votre chemin sans vous soucier du lendemain, et soyez confiants pour l'avenir. Le merveilleux vous est promis si vous savez vous y préparer avec nos conseils, parce que nous souhaitons vous accueillir avec les honneurs qui vous seront dus.

    Ne soyez pas inquiets sur l'avenir de votre monde, bien sûr, il va connaître des soubresauts, les mauvais seront rappelés à l'ordre dans de brefs délais. Mais malgré tout cela et le désordre dans lequel vous vivez, le monde ne sera pas condamné. N'en déplaise aux faux prophètes qui prennent un malin plaisir à prêcher la fin du monde, pour quêter au nom de Satan.

     Le monde subira des secousses, l'évolution est en route. Pour l'instant, vous n'en êtes qu'au début. Elle s'amplifiera pour que les orgueilleux comprennent le sens des valeurs. Le coup de semonce sera terrible, et à la hauteur de l'écart creusé par l'inconscience de l'homme et de sa liberté égoïste.

     Ne mettez pas votre confiance dans les hommes qui vous gouvernent, ils sont uniquement là pour satisfaire une ambition personnelle. Les politiciens et autres religieux de bas étage n'ont qu'un seul souci, il leur est commun : la fierté de leur gloire terrestre et l'empreinte qu'ils laisseront.

     Vous ne devez faire confiance qu'aux personnes désintéressées qui sont des sages, et qui ont compris depuis longtemps que leur salut ne passe pas par les êtres dont je viens de parler. Le monde comporte de nouveaux esprits évolués, ils seront malheureux, très souvent étouffés et marginalisés par l'intelligentsia.

     Nos paroles peuvent paraître dures à certains d'entre-vous et pourtant, sachez que nous nous retenons, parce que nous sommes très sévères à l'égard des comportements de ces gens qui sont pour nous intolérables. Nous l'avons déjà dit : le paradis n'était pas leur demeure avant leur dernière incarnation, ils sont pour la plupart des esprits au début de leur vie spirituelle. Les progrès qu'ils doivent accomplir sont considérables. Donnez-leur la possibilité de la réflexion dès qu'il vous est possible de le faire, vous leur rendrez grand service.

     La voie la plus sûre pour arriver à Dieu est celle de la sagesse, de la simplicité et de l'amour d'autrui. Nous savons qu'il n'est pas facile d'aimer tout le monde. Nous-mêmes éprouvons quelquefois des difficultés, pour pardonner aux ignobles individus qui  commettent sur terre les actes barbares dont vous êtes témoins. Et pourtant, sachez que l'amour que vous leur porterez ne sera pas inutile, il les aidera à comprendre progressivement leurs erreurs. Nous sommes très sévères avec ces gens, comme nous l'avons déjà dit. Mais en même temps, ils nous font pitié, car nous savons ce qui les attend dans notre monde.

     Votre monde subira de douloureux changements, sauf si les humains deviennent raisonnables. Les erreurs sont si profondes que nous n'y croyons plus. Il est pour vous facile de comprendre cela, et de remettre sur leurs rails les bonnes valeurs. Mais combien d'entre les hommes pensent comme vous ? Ils sont très peu nombreux, sachez-le, et se murent bien souvent dans le silence.

     La société évoluera par la force des choses, l'homme se transformera considérablement. Les valeurs matérielles n'auront plus cours, elles seront remplacées par les valeurs spirituelles, parce que les hommes auront compris qu'il leur faut reconstruire différemment leur vie. Pardonnez-moi de vous le dire : il y aura peu d'élus dans ce monde nouveau. Il sera mis un terme à la vie de très nombreux êtres humains, parce que la terre ne pourra plus supporter les excès qu'elle connaît aujourd'hui. L'équilibre sera de nouveau réalisé entre la vie minérale, végétale, animale et humaine.

     Lentement, vous allez observer des phénomènes terrestres, précurseurs du bouleversement annoncé. Il est des signes, ils sont observables dès à présent, ils sont destinés à faire réfléchir les humains. Malheureusement, la majorité reste aveuglée par les théories fumeuses de certains scientifiques, et par son orgueil. Elle considère que ce sont des évolutions terrestres normales, et ne s'en soucie pas.

     Mes amis, ne soyez pas inquiets, vous subirez aussi les secousses même si vous en êtes d'une certaine façon protégés. Le croyant sincère en sera épargné, non sur le plan matériel mais sur le plan divin. Il verra venir l'épreuve avec un sentiment de paix et de sérénité, il aura compris la manifestation du Père. En priant le Père, il sera entendu et restera confiant pour son avenir, quoiqu'il arrive. Le Père lui réservera une place d'honneur, dans ce monde ou dans l'autre.

     Non, la terre n'est pas arrivée à la fin de sa vie. Non,  l'homme ne sera pas rayé de la surface du globe. Le victorieux combat que mène le Christ contre les forces du mal qui sévissent de plus en plus fortement, sera libérateur pour l'humain. Mais il devra en payer le prix.

     Le message s'oriente ensuite sur le comportement de l'homme au quotidien. Nous sommes pris à témoin et bien obligés de reconnaître nos défauts, ils nous paraissent bénins et de peu d'importance, néanmoins, il faudra s'atteler à leur correction.

     L'esprit humain est sensible aux sévices du mal. Il est agréable, somme toute, de dire du mal de son voisin, et qui d'entre-vous n'a jamais agit comme tel ? Ils ne sont pas nombreux autour de cette table. L'essentiel est de se rendre compte de son erreur et d'agir pour ne pas la renouveler. Les médisances sont souvent gratuites et pilotées par la jalousie. Il n'est pas utile d'être jaloux d'autrui, parce qu'il a davantage de biens matériels ou de chance apparente. Contentez-vous de ce qui vous est donné et n'enviez quiconque, parce que l'envie est un défaut dont il faut se défaire.

     L'essentiel pour vous est de croire, en profitant sans excès des bonnes choses de la terre et en restant confiants pour l'avenir. Restez en contact par la pensée avec nous, et sachez demander de l'aide lorsque vous rencontrez des difficultés passagères. Evitez de nous solliciter pour des questions d'argent, nous laissons cette activité aux marchands de rêve.

     La discussion reprend de plus belle entre-nous, les échanges sont riches et les points de vue divergent peu. L'ambiance est chaude, la soif de connaissance est réelle, et ce futur quelque peu inquiétant qui nous est annoncé, personne ne le conteste. Le malaise de la société est ressenti par tous, et l'emprisonnement du mal est attendu comme un soulagement. Mais combien d'épreuves et de souffrances avant d'en arriver là ?

     L'un de nos amis demande ce qui va concrètement se passer. La terre sera-t-elle recouverte d'eau comme elle le fut, semble-t-il, dans un passé lointain ?

     Le déluge a existé, il n'a concerné qu'une partie de la planète. Le déluge se reproduira sous une forme différente, il y aura des raz de marée, les plaques terrestres se déplaceront et entraîneront avec elles des territoires entiers. Le mouvement sera naturel, mais en même temps accentué par la volonté divine. Le seul moyen de faire comprendre aux humains que le Père céleste n'est pas satisfait de leur comportement, sera malheureusement celui de la punition.

     La punition est le dernier recours lorsque l'enfant n'est pas raisonnable, vous l'avez aussi utilisée avec vos propres enfants. Il a fallu beaucoup de patience à certains pour en arriver à ce stade ultime et pourtant, la résignation vous a poussés à agir. C'est la même démarche qui est actuellement engagée sur votre terre. Soit vous comprenez vos erreurs et le Père vous pardonne, soit vous persistez dans l'erreur et le Père vous punit.  A vous de choisir.

     La volonté d'agir dans le sens du bien est présente chez de nombreuses personnes, et pourtant, elles ne savent comment faire pour s'opposer au rouleau compresseur qui opprime, malgré les apparences, l'esprit de l'homme. Sachez que vous êtes des esclaves modernes, les esclaves des temps modernes. Un esclavage peu perceptible mais bien présent et actif. Si vous saviez être proches les uns des autres et partager des sentiments vrais et sincères, comme nous le faisons entre-nous, il n'y aurait aucune inquiétude pour l'humanité. Les sentiments qui nous lient sont ceux qui vous font aujourd'hui, à quelques exceptions près, terriblement défaut.

     L'amour vous manque, et l'amour est le moteur principal de la vie. L'être humain est égoïste, l'être humain ne pense qu'à lui. Pardonnez-moi d'être excessif, mais il faut une image assez forte pour marquer vos esprits. Dieu merci, il y a de nombreux humains non évolués, souvent désignés comme tels par" l'homme moderne", qui sont soucieux du devenir de leur descendance. Mais le matérialiste pur et dur n'en a cure, il est quelquefois jaloux de sa propre descendance qui a mieux réussi que lui.

     Les petites gens sont les plus soucieuses du devenir de leurs enfants, parce qu'elles vivent simplement et au contact de la terre. Elles n'ont pas les moyens de se faire entendre par ceux qui dirigent, comme bon leur semble, l'humanité. Seule, une révolution mondiale pour la sauvegarde de la planète pourrait porter ses fruits, et provoquer une prise de conscience à grande échelle. Les actes qui existent sont pour l'instant trop isolés, et n'ont qu'un impact limité.

     Nous avons dit tout à l'heure que vous étiez des esclaves insoumis, mais esclaves tout de même, car vous ne savez pas comment vous opposer à ce qui vous révolte. Les nouveaux esclaves, les esclaves en puissance, sont ces peuples qui avancent progressivement vers votre niveau de vie. Ils en retireront de grandes facilités matérielles, mais elles ne seront qu'accessoires à côté du trou qu'ils creuseront : le trou de l'égoïsme, le trou du chacun pour soi, le trou de l'indifférence.

     Nos interlocuteurs participent à nos échanges, nous avons quelquefois tendance à les oublier car nous ne les voyons pas. Cependant, rien ne leur échappe parce qu'en plus de nous voir et de nous entendre, ils lisent dans nos pensées.

     Les discussions auxquelles nous assistons sont pour nous très émouvantes parce que vous évoquez notre passé, et ce passé nous rappelle de douloureux souvenirs, mais aussi de merveilleux instants.

     Ne soyez pas trop critiques à l'égard des évolutions techniques. Elles ont été de tout temps incontournables et utiles pour l'évolution de la vie. Malheureusement, elles n'ont pas été suffisamment protégées et sont, pour certaines d'entre-elles, des sources de profit intolérables.

     La mesure et la démesure, voilà le maître mot, et l'humain devrait y faire référence chaque fois qu'il prend une décision. Le progrès matériel se poursuivra, il sera plus équilibré et plus soucieux de votre environnement. C'est une condition indispensable, sinon il rendra l'homme esclave de lui-même. L'intelligence humaine ne sera pas freinée, contrairement aux animaux, elle se développe. N'essayez pas de vous opposer au développement de cette intelligence, parce qu'elle vous est souvent insufflée par des personnes ayant quitté la terre. Non, il s'agit plutôt de maîtrise et de contrôle, de self-control, c'est à dire que chacun d'entre-vous devrait, s'il est intelligent, connaître ses limites. Là est le grand dilemme.

     Osez nous croire lorsque nous annonçons un violent coup de frein aux excès commis par l'humanité. Il est très important pour les générations futures que le terrain soit propre et assaini, afin que le règne de la race humaine se poursuive. La terre sera peuplée d'individus qui vous ressembleront, les corps se transformeront au fil du temps et seront beaucoup plus ouverts à la spiritualité. Ils consommeront différemment, leurs valeurs n'auront plus rien à voir avec celles que vous connaissez aujourd'hui. Ils deviendront progressivement des disciples de Dieu et seront ouverts à nos vies. Vous avez compris que cette évolution n'est pas pour demain, mais pour les millénaires à venir.

     L'heure se faisait tardive et les estomacs commençaient à réclamer le dîner. Ce détail important n' a pas échappé à nos parents et amis, ils prennent soin de nous !!!

     Olivier vous demande d'arrêter cet échange parce que vous ne vivez pas d'amour et d'eau fraîche, contrairement à nous, même si l'eau ne nous est plus indispensable. Mais nous savons que vous appréciez les bonnes choses et vous avez bien raison. Elles nous manquent quelquefois.

     Combien êtes-vous ?

     Une bonne dizaine.

     Le repas sera délicieux, profitez-en, nous vous donnons rendez-vous à de prochaines occasions. Nous sommes heureux d'avoir pu communiquer tous ces messages, soyez heureux de ce que vous vivez, vous êtes des privilégiés.

    Le voyage qui vous conduira un jour jusqu'à nous, sera le plus beau voyage de votre vie. Vous n'en ferez pas de meilleur. L'immensité de l'univers est notre destination favorite.

    Nous vous aimons.


     

     

    Alzheimer

    Le vendredi 25 mai 2001, je reçois, contre toute attente, un message du Docteur Alzheimer. Je ne suis pas surpris par ses révélations, elles ont pour but d’aider tous ceux qui  souffrent à mieux comprendre le mécanisme de certaines maladies, et en particulier de celle qui nous préoccupe. Le message du 1er septembre 2000 allait déjà dans ce sens, il apportait un premier éclairage...

    « La maladie d’Alzheimer, n’est pas une simple maladie mentale comme semblent le croire de très nombreux médecins. Le médecin qui l’a découverte est avec nous, il va t’apporter les conclusions de ses travaux.

    Non, vous ne rêvez pas ! Vous êtes bien en communication directe avec le Docteur Alzheimer qui a consacré sa vie à la recherche des causes de cette atroce maladie qui porte son nom. Tout va vous être révélé sur l’origine de cette maladie, qui fait terriblement souffrir les patients qui en sont atteints et tout leur entourage. La maladie dont il est question est une maladie très complexe, elle relève bien évidemment d’une défaillance cérébrale, mais également d’un trou béant de l’aura éthérique.

    Même les plus grands savants ne sont pas actuellement en mesure de comprendre le sens de ces paroles, parce qu’ils ne prennent en compte que leurs connaissances scientifiques pour poser un diagnostic.

    La maladie qui est au centre de notre échange est l’une des plus difficiles à appréhender parce qu’elle touche, d’une part, un organe physique incomplètement connu qui s’appelle le cerveau, et d’autre part : ce corps invisible qui interagit toujours avec le physique. Lui-même peut amplifier la maladie du patient ou le guérir sans que la médecine n’y comprenne goutte.

    Nous avons la chance dans notre monde,  d’observer l’ensemble des processus déclencheurs de ces maladies qui sont l’obsession quotidienne de l’être humain. Le cancer fait partie de celles-là, il est, sous une forme légèrement différente, organisé de la même façon.

    Ne pas rompre l’équilibre entre vos deux corps, ne pas tomber dans les excès de toutes sortes, qu’ils soient physiques ou mentaux, est un gage de bonne santé. Les excès n’ont jamais été profitables à ceux qui s’y sont livrés. Faites en sorte de profiter de tout ce qui vous est offert par la nature, mais n’abusez jamais de ses bienfaits. Les vérités sont simples à dire et plus simples encore à comprendre. Pourtant, l’homme n’écoute que ce qui l’arrange et, surpris par la maladie qui le terrasse, il n’en comprend malheureusement pas toujours la raison.

    Hors de moi l’idée de vous donner la recette qui  vous épargnera totalement de la maladie, parce que la maladie est également une épreuve à vivre pour soi-même et pour les autres. Mais si vous suivez mes conseils avisés, vous pouvez en sachant désormais tout cela vous épargner beaucoup de souffrances inutiles.

    La maladie qui porte mon nom a donc une relation directe avec le corps spirituel qui, par son évolution positive, peut dans de très nombreux cas renforcer un corps physique complètement défaillant.

    Savez-vous par exemple pourquoi Marthe Robin, s’alimentait si peu ? C’est parce qu’elle vivait sans doute davantage avec son corps spirituel plutôt qu’avec son corps physique. Ce dernier ayant besoin d’une nourriture matérielle abondante, l’autre se contentant d’une légère collation, sans pour autant qu’il s’en trouve affaibli dans ses réactions.

    Lutter contre la maladie n’est pas aisé, parce que bien souvent le mental du malade est atteint et la conscience est, de ce fait, altérée  et  sans réaction.  Par  son  processus complexe dont j’ai parlé tout à l’heure, la maladie d’Alzheimer est renforcée par cette absence de combativité de l’individu. Absence due, je le souligne à nouveau, non seulement par la dégradation des cellules  neuronales, mais   également par  l’agression externe de forces occultes impitoyables, qui s’acharnent contre le malade en toute tranquillité.

    Mes travaux m’avaient conduit sur terre, à la conclusion scientifique incomplète mais néanmoins satisfaisante pour la plupart de mes éminents collègues. Ici, j’ai trouvé la réponse absolument complète aux travaux et recherches que j’ai poursuivis. Rassembler les deux corps était indispensable pour progresser dans la découverte de la maladie.

    Le traitement de cette affreuse maladie passe par l'administration  de médicaments chimiques, mais également et je dirai surtout, par la compréhension de ces attaques occultes et invisibles qui paralysent le malade, et le soumettent entièrement aux puissances négatives destructrices.

    Les cellules détruites ne se reconstituent pas. C'est donc très en amont de la maladie, dès les premiers symptômes qu'il convient d'agir. C'est lorsque le malade est encore conscient et en mesure de se rendre compte de son état, qu'il lui faut connaître le mécanisme déclencheur de la maladie. C'est à ce stade qu'il faut agir, le plus tôt est le mieux parce que cette maladie est irréversible. Si le malade est suffisamment conscient qu'il est atteint par l'action de Satan, il s'en libèrera lui-même avec l'aide de la prière.

    Le traitement ne sera pas le même pour tous les malades. Il faudra dans certains cas exorciser le patient pour chasser l’intrus indésirable dont j’ai déjà parlé, c’est à dire déloger les ombres sataniques qui régissent le fonctionnement des neurones. Il s’agit de l’enlèvement du mal par la seule injonction du Christ. La décision sera prise en urgence parce que stopper l’action de destruction des cellules nerveuses est, à un stade avancé de la maladie, quasiment impossible. Dans ce cas, le malade échappe complètement au contrôle de la médecine, quelle qu’elle soit, et se livre corps et âme aux forces de la nuit. L'histoire est remplie d'expériences similaires.

    Ne soyez pas critiques à l'égard de l'exorciste, là où vous échouerez, il réussira.

    Mes chers confrères, enlevez de votre cerveau ( cet organe qui vous est cher dans vos recherches, et qui constitue à vos yeux le seul coupable de certaines maladies ) la certitude de détenir l'entière vérité. Rares sont dans votre corporation les médecins prosaïques et pragmatiques. La santé de l'homme n'appartient pas aux seules vertus physiologiques, n'oubliez jamais que votre corps physique n'est qu'une pâle copie de vos attributs éthériques. Soyez plus humbles et acceptez d'appréhender la maladie d' Alzheimer sous un jour nouveau.

    La schizophrénie et certaines formes de cancer sont engendrées par le même processus. De grâce, Messieurs les psychiatres et autres médecins orgueilleux, arrêtez de traiter de fous et de déments les gens qui n'en sont pas. Aidez-les plutôt à sortir de leur inconfort en suivant mes conseils. Les traitements que vous leur faites absorber, sans état d'âme, n'auront aucun effet sur le long terme. Ils serviront uniquement à masquer un problème, ou le développement de certaines facultés inconnues de vous, qui sera de toute manière, inéluctable.

    Ai-je assez détaillé mon exposé ? L’ai-je simplifié  suffisamment pour faciliter la compréhension du plus grand nombre ? Je l’espère de tout cœur. En tout cas, je suis sûr d’une seule chose : je n’aurai pas réussi à convaincre mes anciens partenaires qui restent pour la plupart, engoncés dans leurs vieilles croyances d’un corps unique composé de chair et d’os, et sûrs de leur fait.

    Les croyances qui sont les leurs seront fortement ébranlées à très court délai. Les disciples des médecines parallèles, complémentaires à la médecine traditionnelle, n’auront pas beaucoup de mal à s’imposer  en face de l’arrogance des praticiens, dits modernes, qui  ne savent absolument rien des organes vitaux inaltérables et supérieurs, qui génèrent la vie de tout être humain.

    Vous, mes confrères, faites les efforts que nous attendons pour avancer dans la vérité d’une médecine, qui vous apportera les plus grandes satisfactions.

    Il s’agit ici d’un message communiqué par l’intermédiaire de son fils Olivier, décédé en juin 1995.

    source : francelecture.net

    « Yann-Erick s'entretien avec l'équipe de l'IFRESContacts avec l’Au-delà : Le médium Jean-Marie le Gall témoigne »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : ,