• Florencio Anton, Peintre Médiumnique

    Florencio Reverendo Anton Neto, Psychopictographe
    (portrait)


    Florencio Reverendo Anton Neto est brésilien, c'est un médium peintre d'une trentaine d'années. Il est pédagogue et thérapeute spécialisée dans les régressions sur les vies passées. Il est né dans la ville de l'état de Bahia à Salvador le 18 novembre 1973. Il passa son enfance dans la ville de Tobias Barreto, Sergipe, où il a été éduqué dans des écoles religieuses. Très tôt, il démontra être un enfant différent des autres, parfois agressif, parfois extrêmement docile et il semblait en certains moments, être déconnecté du monde réel étant souvent en contact avec des Esprits.



    A l'âge de huit ans, il manifesta une symptomatologie atypique. Malgré son habitude de dormir seul, il se mit à finir toutes ses nuits dans la chambre de ses parents. Questionné, il répondait voir des choses étranges dans sa chambre, ce qui lui faisait très peur. Alors, commence à apparaître les premiers phénomènes médiumniques dans la vie de Florencio. Dès lors des lumières s'allumaient, des objets bougeaient et des bruits d'objets sur le toit de la maison se faisaient entendre.

    > Galerie des peintures <
    (en flash)

     

    C'est vers l'âge de douze ans qu'il eût son premier contact avec la Doctrine Spirite en découvrant l'Evangile selon le Spiritisme. Enchanté, il chercha un petit centre qui l'accepta malgré son âge.
    De retour à Salvador pour pouvoir finir ses études, il démarre ses travaux spirites dans le Groupe Spirite " Instructeurs de la Paix " et il est admis plus tard dans les réunions d'éducation médiumnique dans le Groupe " Fraternité Leopoldo Machado ". C'est là qu'il développe ses dons médiumniques dans les domaines de la psychophonie et de la psychographie. 

    Peinture Médiumnique - Florencio Anton (T. Lautrec, Renoir)

     

    Peinture Médiumnique avec le médium Florencio Anton (Renoir)

    Le 21 décembre 1990, à l'âge de 17 ans, il est invité par des Esprits peintres à se mettre à leur disposition. Ce soir-là, les Esprits dessinent dans une complète obscurité plus de dix tableaux qui s'étalaient sur toute la table.
    Désormais, des peintres désincarnés commencèrent à se rapprocher, disant toujours que l'objectif de ce travail, outre de démontrer l'immortalité de l'âme, était d'apporter des preuves consolatrices et de multiplier les actions d'aide à son prochain.

    Entretien avec Florencio Anton

    Un ingénieur, Manoel Messias Canuto Oliveira, ardent chercheur spirite, fut chargé de plusieurs tests et d'attester la certitude qu'il ne s'agissait pas d'un attrape-nigaud mais d'un travail médiumnique. Peu à peu, le travail commença à être apprécié par le public au cours de démonstrations lors de réunions d'études doctrinaires. A ce moment-là, le caractère consolateur de ce type de médiumnité se développa lorsque qu'il apparaît sur les tableaux des visages familiers et reconnues par les personnes présentes dans l'assemblée. Aujourd'hui on dénombre une production de plus de 16.500 tableaux peints par plus de 68 Esprits, et il est curieux de noter qu'aucun de ces tableaux n'a été répété.
    Par ses mains défilent des peintres comme Rembrandt, De Vinci, Giotto, Courbet, Renoir, Morisot, Monet, Manet, Tarsila, Portinari, Van Gogh, Matisse, entre autres qui élaborent des tableaux à l'huile et des pastels dans des délais moyens allant de 5 minutes à une heure et vingt minutes pour des oeuvres plus élaborées.
    Il travaille en utilisant comme support de la musique dont les morceaux sont imposés par les esprits eux-mêmes ; on peut noter qu'il travaille souvent avec des chansons françaises.
    Florencio Anton a fait des démonstrations publiques dans plusieurs états du Brésil, ce qui représente environ le déplacement dans 150 villes avec l'autorisation des Esprits qui l'accompagnent. En Europe, il est allé en Italie, Suisse, Portugal, Espagne afin de démontrer l'action des frères spirituels.

     

    2ème Journées Spirite de Bruxelles le 07 Septembre 2010.
    Organisée par NEECAFLA - Noyau d'Études Spirites Camille Flammarion

    Il a eu l'opportunité d'être invité par des hommes de science et des spécialistes de l'art, qui ont affirmé " qu'il était humainement impossible de peindre en si peu de temps les yeux fermés ".
    Par la vente de ces peintures, il contribue à l'aide sociale qui se fait dans le Groupe Spirite " Scheilla " qu'il a fondé en 1999.
    Actuellement, il construit avec Sydney Rocha, son fidèle ami de luttes pour la cause spirite, un complexe composé de trois bâtiments : " Groupe Spirite Scheilla " (déjà construit), " Bloco Dr. Ivon Costa " et " Lar Vera Lucia ". Cela permettra de divulguer davantage la doctrine spirite et d'aider les défavorisés de la Communauté de Mussurunga, quartier populaire de Salvador. Interrogé sur ses motivations, il répond : " Il est nécessaire d'avoir toujours du courage et de la joie, sans lesquelles nos projets échoueraient, avoir aussi la certitude que nous sommes aidés par des frères spirituels qui travaillent avec Jésus pour notre réussite. ". source de cette présentation



    17 septembre 2008, conférence “L’inconscience de soi-même” avec Florêncio Anton



    Le 13 septembre 2008 une présentation de peinture médiumnique a été organisé par le Noyau d'Etudes Spirites Camille Flammarion (Neecafla). Le 17 septembre fut organisée une conférence qui avait pour thème: “L’inconscience de soi-même” avec le médium et pédagogue Florêncio Anton.
    Le public a commencé à arriver vers 18:30, tous ont été reçus dans un climat accueillant en passant par la réception où a été offert un thé pour tous avec l'objectif de fraternisation et nous avons eu à disposition des livres se rapportant au Spiritisme et DVDS sur tous les événements organisés par le Neecafla.

    Le médium explique ses origines, la raison pour laquelle il fait ce travail de peinture médiumnique, il explique que ce qui l'a incité à transformer l'art en solidarité sont les enfants de l'institution qu’il dirige, et les 18 familles dont cette institution s’occupe, des familles qui vivent même au-dessous du seuil de la pauvreté dans la région de Salvador état de Bahia, Brésil. Puis nous nous sommes recueillis tous ensemble dans la prière sur un fond de musique classique pour que le public entre en syntonie avec l'environnement qui l’entoure.

    Le médium pieds nus, les mains ouvertes sur la table, en complète réception; au fond toujours la musique classique, après tout nous sentons que l'ambiance est plus subtile, le médium yeux demi plissés, le plus souvent les yeux fermés, l'esprit demande que la lumière autour soit éteinte, le médium est en transe, dans une pénombre où il serait impossible à un artiste humain de peindre dans ces conditions, le médium touche à la première toile.


    « La vie ici... et après ? De Rose-AnneMission des âmes dans l'au-delà DE Hélène Bouvier »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags :