• Expériences de TCI avec Marcello Bacci (Laboratoire de Grossetto - Italie)

    Expériences de TCI avec Marcello Bacci
    (Laboratoire de Grossetto - Italie)

     

     

     

    Vous ne pourrez aborder valablement des tentatives de contacts avec un défunt si vous ne possédez pas au plus profond de vous une conviction sans faille que cela est possible.

    C’est dans  ce but que je vous propose des extraits de cette fameuse journée du 5 décembre 2004 où le petit monde de la TCI fut quelque peu bouleversé !

    Expériences de TCI avec Marcello Bacci (Laboratoire de Grossetto - Italie)

    L’expérimentation que nous relatons ci-dessous a été effectuée en Italie (Grossetto) au sein du laboratoire de Marcello Bacci en présence d’investigateurs experts dans ce domaine : Dr Anabela Cardoso, directeur du centre de recherche ITC à Vigo (Espagne), Prof David Fontana, professeur de psychologie, président fondateur de la société pour la recherche psychique (PSR). Robin Foy, responsable du Groupe de Scole, expert des phénomènes psychiques physiques, Paolo Presi, ingénieur en aéronautique et auditeur certifié d’expérimentation en ondes courtes, Mario Salvatore Festa, professeur de physique et de radio à l’université de Naples, Franco Santi, technicien radio. 

    Marcello Bacci qui a été prolifique dans l'obtention de telles communicat

    ions, essentiellement consacrées à réconforter les parents affligés, est aussi intéressé pour travailler en coopération avec les scientifiques afin de démontrer la crédibilité de ses résultats, par exemple avec "Il Laboratorio" à Bologne en Italie, le seul laboratoire en Europe qui s'est consacré à la recherche  scientifique et l'analyse  des phénomènes paranormaux. Technicien expérimenté de radio lui-même, il ne prend pas d'argent pour ce travail et ne cherche pas à faire de publicité.

     

    La méthode radio avec voix directe

    Dans ses expériences de TCI, Marcello Bacci utilise la méthode radio avec voix directe (Direct Radio Voice en anglais : DRV), soit la méthode qui cherche à obtenir des communications paranormales directement à travers le poste de radio, méthode dans laquelle les voix s'adressent fréquemment aux auditeurs par leur nom, répondent à des questions qui leur sont posées, et quelquefois fournissent de pertinents et longs textes d'information. Pour cela il utilise une radio à tubes (ancienne radio à lampes ou valves), réglée sur un bruit blanc dans la bande des ondes courtes, plutôt que la technologie transistorisée.

    L'expérience détaillée dans ce rapport est une suite à plusieurs autres expériences déjà réalisées de cette manière. Deux de ces expériences précédentes avaient été rigoureusement contrôlées de la même façon. Dans la première, conduite en 1985 en présence de Dr. Eng. Carlo Trajna, une deuxième radio avait été installée à côté de celle utilisée par Bacci, connectée à la même source d'énergie, avec antenne indépendante et réglée sur la même fréquence en onde courte. Pendant que la radio de Bacci recevait les communications des voix paranormales, la deuxième radio ne recevait que le bruit blanc sur lequel elle était réglée. Cette expérience éliminait définitivement la possibilité que les voix paranormales puissent être produites frauduleusement.

    Le laboratoire de Marcello Bacci est actuellement celui qui offre les expériences de communications avec les défunts, les plus convaincantes...

     

    5 décembre 2004 : une expérience décisive en TCI

    Dans la deuxième, réalisée en 2002 en présence de Mario Salvatore Festa et Franco Santi,  deux lampes : ECC85 (lampe FM) et ECH81 (lampe convertisseur AM/SW) ont été retirées de la radio de Bacci pendant qu'il recevait des voix paranormales. Cela n'avait pas affecté la réception (étant entendu qu'en l'absence de ces lampes, aucune émission normale ne peut être reçue dans la bande des ondes courtes) et les voix ont continué sans diminuer de puissance. Cette démonstration confirmait à l'évidence que les voix ne pouvaient pas être le résultat de transmissions frauduleuses. Mais revenons à l’expérience de 2004.

    L'expérience eut lieu dans le laboratoire de Marcello Bacci à Grosseto, sous un éclairage mural électrique bleuté de 25 watts, situé légèrement à droite de la radio et suffisamment clair pour permettre aux investigateurs d'observer attentivement tous les mouvements effectués par Bacci et par les personnes présentes. Antérieurement à l’expérience, le laboratoire et la radio avaient été l’objet d’une complète inspection par les spécialistes présents. La radio a été disposée sur un établi placé contre le mur, directement en face des investigateurs, de manière à ce qu'elle soit inaccessible de l'arrière, excepté en s'appuyant sur un banc placé devant. L'arrière de la radio n'était pas fermé, et un espace suffisant était laissé par rapport au mur pour que le technicien radio Franco Santi puisse atteindre l’intérieur en s’appuyant sur le banc. L’inspection antérieure à l’expérience avait vérifié qu’il n’y avait aucun accès à la radio à travers l’établi ou par le mur. Derrière Bacci et les investigateurs, séparées d'eux par approximativement un mètre et demi, étaient alignées les chaises sur lesquelles furent assis les parents d'enfants décédés. Aucun membre de ce dernier groupe n'a pris une partie active à l'expérience ou a approché la radio utilisée par Marcello Bacci.

     

    Je les ressens, ils vont venir

    19hl0. Les enregistreurs audio (analogique et numérique) ont été mis sous tension pour enregistrer les débats. Bacci a allumé sa radio en sélectionnant la bande des ondes courtes.  Il a alors, suivant sa pratique habituelle, commencé à mouvoir lentement le bouton de réglage de la gamme de 7 à 9 mégahertz. Comme attendu, cela a produit une gamme de transmissions radio, mélangées avec des bruits blancs. Bacci a expliqué en italien qu'il était en train de chercher "le bon bruit blanc" (bruit entre les fréquences radio émettrices) . Cette procédure a continué environ 15 à 20 minutes, jusqu'à ce que Bacci prononce, toujours en italien : « Je les ressens, ils vont venir ».

    Soudain les voix furent audibles à la radio !

    Les premiers mots furent en italien, puis ont été suivis par des mots en espagnol. Bacci a alors informé son interlocuteur, responsable des voix, qu'il pouvait parler en portugais, anglais ou espagnol. Les communicateurs invisibles se sont donc adressés à David Fontana et Robin Foy en anglais et à Anabela Cardoso en espagnol. Dans le déroulement de la session qui a duré approximativement une heure, il a été entendu cinq ou six voix séparées (l'une d'elles semblait venir d'une femme, les autres étaient masculines) parlant en anglais et en espagnol, aussi bien qu'en italien, quelques-unes avec une clarté qui ressemblait à des voix normales, d'autres avec une sonorité qui caractérise beaucoup de voix TCI et qui les rendent distinctes d'une articulation normale.

    Les analyses de voix obtenues par TCI sont analysées et expertisées. Leurs caractéristiques sont très spécifiques et sont différentes d’un enregistrement “ normal ”. Tracé obtenu dans le laboratoire de Paolo Presi.

     

    Des voix très audibles dans diverses langues

    Dans le déroulement de la session qui a duré approximativement une heure, il a été entendu cinq ou six voix séparées (l'une d'elles semblait venir d'une femme, les autres étaient masculines) parlant en anglais et en espagnol, aussi bien qu'en italien, quelques-unes avec une clarté qui ressemblait à des voix normales, d'autres avec une sonorité qui caractérise beaucoup de voix TCI et qui les rendent distinctes d'une articulation normale.

    La sémantique parfois étrange des messages TCI, caractéristique de beaucoup de communications, était aussi présente dans les voix (par exemple, en s'adressant à Anabela Cardoso, le communicateur a fait référence à sa visite à Marcello Bacci avec les mots : "Anabela est ici, vous allez vers le chef instructeur", de même que  les  rythmes  ondulants  des  paroles. Les voix faisaient référence aux personnes présentes par leurs prénoms, et s'adressèrent au professeur Fontana par ses prénom et nom "David Fontana" (peut-être pour le distinguer de David Pagnotta qui était aussi présent dans la pièce), en ajoutant : "Ciao David". Marcello Bacci lui-même a été fréquemment appelé "Marcello" ou directement "Bacci". Tous les noms ont été donnés   clairement, et étaient facilement reconnaissables.

     

    Toutes les lampes de la radio ôtées …

    Les voix continuent à se manifester avec la même clarté et le même volume !

    L'événement le plus considérable pendant cette expérience, celui qui la marque avec une importance historique dans l'histoire de la recherche en TCI, mais aussi dans la recherche psychique en général, s'est produit vers la fin de la session.

    Comme il a été mentionné plus tôt, la découverte par le professeur Festa et le technicien Santi que le fait d'ôter deux lampes de la radio, sans suppression de la réception des voix paranormales, avait fourni l'évidence cruciale que les voix n'avaient pas été produites par des transmissions frauduleuses. Cependant, certains critiques avaient suggéré que même sans ces deux lampes, il était encore ; techniquement possible pour la radio de produire des sons dans les autres gammes d'ondes. Par conséquent, il a été décidé, avec le consentement de Marcello Bacci, que dans l'expérience présente les ; cinq lampes seraient enlevées pendant la réception des voix paranormales.

    En conséquence, approximativement une heure après le commencement de l'expérience, et pendant que les voix continuaient à se faire entendre, le technicien radio Franco Santi a enlevé quatre lampes et, après une courte pause due aux difficultés de maniement du verre chaud, la cinquième et dernière lampe. Toutes les lampes : ECC85 et ECH81 (les deux avaient été enlevées dans l’expérience 2002), EF89 (l'amplificateur de fréquence intermédiaire), EABC80 (le détecteur AM/FM et amplificateur des basses fréquences), et EL84 (l'amplificateur de puissance) étaient visibles à l'extérieur de la radio et disposées sur l'établi.

    Les résultats de cette expérience, additionnés avec ceux délivrés par celle de 2002 avec le professeur Festa et Franco Santi, fournissent de fermes évidences de l’authenticité des voix de Marcello Bacci.

    Jean-Pierre Girard

    Source de ce texte et des images : besoindesavoir.com

     

    Un internaute m'interpelle par mail pour la vidéo ci-dessus, voici ce qu'il dit...

    "Bonjour,

    Sur votre blog, à la page suivante :

    http://lepaysdapres.eklablog.fr/experiences-de-tci-avec-marcello-bacci-laboratoire-de-grossetto-italie-a48706914

    figure une vidéo (la deuxième du post) ou le Père François Brune présente une de ses expériences avec Marcello Bacci.

    Si vous exécutez la vidéo, vous pouvez entendre à 2mn55 des paroles en français sortant de la radio de Marcello Bacci. Présentées comme des voix de l'au-delà, elles ont été enregistrées par une équipe de télévision française. Elles sont d'ailleurs sous-titrées, et les voici :

    – Vous ne pouvez pas le croire mais vous le croiriez peut-être si vous l'entendiez de la bouche de vos propres parents.
    – Est-ce que mes parents sont vivants ?
    – Non, mais leur image et leur voix le sont.
    – Lorsque vous parlez de mes parents, essayez de vous exprimer clairement Comment pourraient-ils me dire ce que je veux savoir ?
    – Vous pourrez voir vos parents, vous pouvez les entendre, et ils peuvent vous dire ce que vous voulez savoir.

    Et bien ces phrases que l'on peut entendre dans cette vidéo, ne sont pas prononcées par des personnes de l'au-delà, mais par des comédiens de doublage. Il s'agit en effet d'un extrait, simplement utilisé tel quel, de la bande son du film "La Bataille de la Planète des Singes" sorti en 1973.

    Pour pourrez le vérifier facilement en visionnant ce film, La Bataille de la Planète des Singes, en DVD ou en streaming, au minutage 16mn37 :

    http://mamzouka.###/2631-la-bataille-de-la-planete-des-singes-en-streaming.html

    Vous y entendrez exactement ces voix.

    Cette information est en train d'être diffusée sur tous les sites présentant cette vidéo, et certains des forums qui étaient les mieux disposés à l'égard de ce médium dénoncent à présent une mystification.

    Cordialement.

    Justin k."

     


    « Lisa Williams, dialogue avec les morts S02E23Lisa Williams, dialogue avec les morts. #4 #5 #6 (émission) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,